La Avion explores the modernism and mirage surrounding Concorde, the non-pronoun’ed supersonic airplane that effectively made the world smaller.  In this, I’ve conceived of a new type of plane and state of mind not dissimilar from the aura around Concorde itself: La Avion, an impossible one, a grammatically incorrect one, a female, a plane and place that combines the romance of space-age technologies in the mid-20th century and the schizophrenia that those technologies have led us to now. Using a dispositive appropriated from Air & Space museums I’ve visited in Europe while researching this project, my sculptural interventions combined with photographic materials and original soundtrack by The Piles Poils, the one-night-only-band, will create a new form.

~~~

Le titre de l’exposition La Avion de l’artiste américaine Sophie T. Lvoff, né d’un malentendu grammatical, produit un hiatus délibéré, au sens d’une contradiction, notamment entre la romance moderniste du Concorde dans les années 1970 et la schizophrénie à laquelle cette épopée supersonique a mené à l’ère du low-cost, de Airbnb et du last-minute discount.

Sophie T. Lvoff a parcouru l’Europe pour visiter les différents musées de l’air ou de l’espace où sont exposés les derniers exemplaires du Concorde, l’avion de ligne le plus cher du monde, ce fleuron technologique abolissant les distances – mais uniquement entre les métropoles occidentales – finalement abandonné pour sa consommation exorbitante de carburant : la dernière relique d’un monde uniquement préoccupé de performance, de compétition et de luxe, insouciant de son impact sur l’environnement, avant qu’il soit uniquement gouverné par la crise économique.
Sophie T. Lvoff interroge la pratique photographique dans ses dimensions sociales, faisant usage de tous les statuts de l’image et de sa reproduction pour signifier leur contingence historique.

La Avion est une exposition d’images, mais aussi une vaste installation, un décor dont la bande sonore est une interprétation instrumentale des standards de la chanteuse country Patsy Cline par un groupe de musiciens constitué pour l’occasion et qui jouera le soir du vernissage : The Piles Poils, the one-night-only-band.

Vernissage mercredi 13 juin 2018
à partir de 18h30.

Exposition du 14 juin au 6 juillet 2018
Entrée libre du mercredi au samedi
de 13h à 19h.